TCHAD/JEUNESSE ARDACHI: LE TCHAD SERA LE BURKINA FASO.

Le changement intervenu au Burkina Faso, le 31 octobre 2014 entrainant le départ de Blaise Compaoré pourrait être le début de la fin des pouvoirs autoritaristes en Afrique. Du moins il suscite l’espoir chez tous les jeunes épris de justice et de démocratie dans ce continent riche, plein de talents mais victime des puissances qui l’exploitent avec la complicité des potentats locaux. Certes les contestations se feront de manière évolutive, mais les changements sont inéluctables quoi qu’il arrive.   Idriss Deby a compris cela, mais ne connaissant pas l’issue de sa chute, il multiplie les réunions familiales, les déclarations à l’emporte-pièce, souvent creuses et insensées, croyant berner une fois de plus les Tchadiens. Il faut dire que les manifestations des élèves qui se sont déroulées le 11 novembre 2014 ont ôté le sommeil au généralissime Deby.   Si en Afrique de l’ouest, les citoyens ont un sens élevé de patriotisme et un dépassement des clivages ethniques, confessionnels et régionaux ; en Afrique central et particulièrement au Tchad, la tendance est au repli sur soi et à la vulgarisation sans cesse des idées tribalistes et claniques, car cela mène forcement les plus faibles intellectuellement à se faire une place au soleil. Ils sont malheureusement nombreux et encouragés par notre piètre président. Cette situation s’ajoute à la paresse caractérisée des Tchadiens qui s’adonnent à longueur des...


Commentaires(s) : 2    Vues : 764  Lire la suite
TCHAD: Trop c’est trop, le collectif de l’espoir (Mahamat Hassan Boulmaye)

Le Tchad est un pays qui a eu une évolution politique et sociale très controversée. Trois ans après l’indépendance, la guerre civile a éclaté ; la révo...


Commentaires(s) : 1    Vues : 360  Lire la suite
TCHAD: Appel à la démission du gouvernement de Kalzeube Pahimi Deubet (Ousmane Hamay)

Monsieur le Premier ministre,   Votre sortie on ne peut plus scandaleuse, diffusée en boucle aujourd’hui sur Télé-Tchad,  tirant à boulets rouges sur la société civi...


Commentaires(s) : 0    Vues : 766  Lire la suite
TCHAD/Boko Haram: La collusion de Deby avec Boko Haram vient d’être définitivement établie au S...

Les autorités soudanaises sont dans tous leurs états depuis le 17 novembre, jour où un citoyen tchadien a été interpellé sur leur territoire, non loin de la frontière avec le...


Commentaires(s) : 2    Vues : 1132  Lire la suite
France/Afrique: INVITÉ AFRIQUE Fabrice Tarrit: «On est encore à l’âge d’or de la Françafriq...

La lettre de François Hollande à Blaise Compaoré quelques jours avant sa chute, la visite de Manuel Valls au Tchad et au Niger ce week-end... Autant de sujets qui montrent combien la France reste mobili...


Commentaires(s) : 1    Vues : 257  Lire la suite
TCHAD: Kadhafi voulait marier la fille d'Abdou Diouf pour s'approprier la bande d'Aouzou ! Vidéo

Interrogé sur le plateau de France 24, à l'occasion de la publication de ses mémoires, l'ex-président du Sénégal a fait une révélation concernant le colonel Kadhafi: A...


Commentaires(s) : 0    Vues : 1083  Lire la suite
TCHAD/Société Civile: Mobilisation contre le pouvoir à vie de Deby (SURVIE France)

Alors que les Burkinabè sont parvenus à mettre à bas le pouvoir d’un Blaise Compaoré ayant tenté le tout pour le tout afin de rester au pouvoir à l’issue de son mandat a...


Commentaires(s) : 0    Vues : 420  Lire la suite
TCHAD/Communiqué de presse CTDDH: Nous sommes scandalisé par les propos d'Idriss Deby à Djermaya.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) est profondément scandalisée par les propos  tenus par le Président de la République  lors de sa ...


Commentaires(s) : 3    Vues : 742  Lire la suite
TCHAD/Communiqué de presse CCSLSPA: Répression généralisée contre des manifestants et coupure d...

Communiqué du Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique, Une forte répression s’est abattue, mardi 11 novembre, à l’encontre des élèves et des enseignants tchadiens. Leur seul tort : avoir choisi la manifestation, comme voie de recours pacifique pour réclamer leurs droits dans un pays où les autorités sont connues comme peu respectueuses des engagements souscrits avec les partenaires locaux. Ce jour-là, les élèves des collèges et lycées ainsi que leurs enseignants, excédés par le poids de l’injustice sociale, « la cherté de la vie, la pénurie de carburant ou le retard des salaires »[1], ont décidé de manifester dans les rues de Ndjaména[2], à Sarh et à Moundou au sud du pays. Dans leur colère, ils ont saccagé des édifices publics. ...


Commentaires(s) : 0    Vues : 421  Lire la suite