Docteur en droit et opposant à Idriss DébyAbakar Tollimi a lancé à Paris, le 27 mars, une nouvelle association politique, le Conseil national de la résistance pour la démocratie(CNRD). Cadres, médecins, universitaires et juristes ont rejoint cette formation qui entend notamment plancher, via plusieurs commissions thématiques, sur une réforme de la justice. Ouagadougou et Dakar hébergeant une forte communauté tchadienne, le CNRD s’apprête, selon nos sources, à nommer un représentant en Afrique de l’Ouest. Convaincu que les figures historiques de l’opposition tchadienne, comme Saleh Kebzabo, ont perdu la confiance des Tchadiens, Abakar Tollimi se positionne d’ores et déjà pour la présidentielle de 2021, à N’Djamena. Originaire de Fada (Nord), cet ancien directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature(ENAM) a également dirigé l’Office national de l’hydraulique pastorale et villageoise. Soutien d’Emmanuel Macron en vue de la présidentielle de mai en France, il fut par ailleurs le secrétaire général de l’Union des forces pour la résistance (UFR), groupement de huit mouvements rebelles devenu désormais une coquille vide.

 

Tchadanthropus-tribune avec La lettre du Continent.

1244 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article