La convention Tchadienne pour la défense des droits de l’homme(CTDDH) informe l’opinion publique nationale et internationale que lors de la marche de ce matin non seulement la police criminelle d’Idriss Deby a fait un usage disproportionné de la force, mais aussi et surtout elle a arrêté 12 camarades dont les noms sont les suivants dans le 6 em et 7 em Arrondissement de la ville de Ndjamena. 
Il s’agit de :

1) Tomothe Calude 
2) Nara David 
3) Djekero Albert 
4) Abdallah Ousmane Isaac
5) Adoum Saleh
6)Togbé Allah Alpha
7) Togbé Habib
8) Reounadji Theodora
9) Nekia Rimbardé
10) Madjerangaye Isidore
11) Kladin Timothée
12)Tchangro Roger Declodeme 


Ces personnes détenues actuellement à la coordination de la police judiciaire ont été arrêtées pour avoir exercé un droit constitutionnel pendant que ceux qui ont détournés l’argent du peuple, ceux qui ont abattus froidement des prisonniers en état de transfèrement sont en liberté .
Le régime de Deby dans son arbitraire érigé en système de gouvernance Vient de s’illustrer une fois de plus dans la cruauté. La CTDDH exige la libération immédiate et sans condition de ses vaillant détenus et met en garde le gouvernement contre toute atteinte à leur intégrité physique.

Fait à Ndjamena le 08 /02/2018
Pour le Comité Exécutif
Haggar Mahamat Abdelkerim

857 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article