Kebzabo ou Deby en version tropicalisée ?

Voilà, un opposant en fin de vie politique, qui étale la couverture sur les Tchadiens pour dormir davantage.

Monsieur Kebzabo pense encore et toujours que, le pouvoir d’Idriss Deby serait pris par la voix des urnes ? Il fait semblant de se tromper encore ! Pourtant, il avait accompagné Deby dans ses arnaques depuis 1996 à nos jours, où il avait gagné lui-même dernièrement en 2016 devant la nation et que son ami démocrate Deby lui avait refusé le fauteuil ! Il croit toujours qu’il y aura une alternative par les urnes avec Deby ?

Monsieur Kebzabo, j’ai appelé à voter pour vous aux dernières élections. À partir de maintenant, je suis appelé à vous combattre comme je le faisais contre Deby. Nous combattons Deby, c’est ne pas pour son zaghawahisme ou son Gouranisme ! Non ! Par ce qu’il est tricheur, ne respectant pas la règle élémentaire de la loi et du droit, et ne tenait surtout aucune parole.

En visualisant votre interview, j’ai compris que, je me suis trompé une fois encore d’homme. C’était exactement ce que Deby disait en 1990 lorsqu’il avait renversé la dictature. (Je ne vous ai apporté ni or ni argent. Mais, la liberté) parole de Deby).

Et maintenant en 2018, notre Deby tropicalisé Mr Saleh Kebzabo, veut nous enterrer vivants avec des propos ou des prières des morts que sais-je ? (Suivez son interview si dessous). C’est exactement ce que Deby disait et continue de dire durant ses 28 ans de règnes.

Il disait ceci notre ami Kebzabo : 

(Oui ! J’ai vieilli et je veux finir ma vie avec douceur en m’appuyant sur le droit et la démocratie).

Je vous demande de ne pas renverser Deby par la force, car, je risque de subir et mon privilège me serait enlevé. Je vous demande de tenir le coup, quelles que soient vos souffrances. Car, c’est pour vous les cons, que la souffrance est faite.

Tout va très mal au Tchad, vous le savez bien je le sais aussi et Deby le sait encore trop bien même. Mais, malheureusement, c’est fait pour vous les cons.

Tenez bon pour qu’ont finissent le peut de temps qui nous reste avec mon allié Idriss Déby ITNO.

En attendant, je vous ferais des conférences de presse et des interviews pour éviter des marches et vous endormir tranquillement.

Voilà un peu la pensée restante de notre chef d’opposition Saleh Kebzabo.

Pauvres de nous !!!

DOKI WAROU MAHAMAT 

1425 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article