Le ministère des Finances vient de publier une liste de 80 personnes indexée comme ayant de faux diplômes. 80 personnes qui émargeaient sur les finances de l’état. Des voleurs qui ont contribué à faire exploser la masse salariale du pays. Bien évidemment la liste ne s’arrête pas simplement à ce qui a été publié, mais réfléchissons un peu à l’ensemble de tout ce monde ? Comment le régime d’Idriss Déby a pu laisser faire ça depuis des années ? Le favoritisme, le népotisme et le clientélisme sont les bases de cette anarchie. Il faut poursuivre les voleurs pour qu’ils répondent de leurs actes. La justice doit légiférer et instaurer le droit. L’autorité de l’état doit être exemplaire pour donner l’exemple. C’est ainsi, et avec ces méthodes que notre pays est au banc des derniers. Que l’état soit instauré dès maintenant, si cette 4ème république veut se faire respecter.

Tchadanthropus-tribune

1657 Vues

Ajouter un commentaire

  • Quoi de plus normal. On attend que ça. Sauf que sur cette liste, il y a une confusion. L’Inspecteur général du ministère a confondu les gens ayant fait des reclassements illégaux aux faux diplômés. Les reclassements illégaux concernent des personnes qui sont allés étudier après leur intégration à la fonction publique dans autorisation du ministère et qui sont revenus avec des diplômes pour rehausser leur catégorie. Parmi ces personnes il y en a qui sortent des écoles des impôts biens reconnues comme l’ENAM de yaoundé, l’ENA du Togo, etc.

    Commentaire par Moussaye avenir de la tchiré le 8 août 2018 à 13 h 27 min
  • Bonjour Avenir,
    Il faut citer des noms s’il y a des erreurs, mais non s’arrêter sur un effet d’annonce. Informer le public s’il y a des injustices faites sur des personnes ayant droit. Cela permettra à tout un chacun de recouvrer ses droits. Merci

    Commentaire par letchadanthropus le 8 août 2018 à 14 h 01 min