C’est une première sous la Ve République: Jean-Yves le Drian, ministre de la défense sous François Hollande, reste au gouvernement sous Emmanuel Macron. Il devient ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères.

Jean-Yves le Drian était attendu au ministère de la Défense, mais il hérite finalement du poste de ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères.

L’annonce a été faite ce mercredi après-midi à 15h. C’est Sylvie Goulard qui le remplace à l’Hôtel de Brienne au ministère de la Défense.

C’est la première fois sous la Vème république qu’un ministre reste au gouvernement après l’élection d’un nouveau président d’une autre couleur politique. Mais le président du Conseil régional de Bretagne avait annoncé dès le mois de mars son soutien au candidat d’En Marche.

La grande priorité du nouveau titulaire du Quai d’Orsay sera l’Europe, qu’Emmanuel Macron appelle à «refonder», et le moteur franco-allemand. «La relation avec Berlin est consubstantielle à sa vision de ce que doit être la politique étrangère française, et c’est à partir de ce pilier que tout se déploie », relève Thomas Gomart, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Loin de l’influence du  treillis kaki, le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian va-t-il maintenant parler des droits de l’homme à ses « amis » dictateurs africains ? En campagne électorale, Emmanuel Macron disait: «J’agirai en Afrique en toute transparence, loin des réseaux de connivence». Le nouveau Président français va-t-il être rattrapé par la real politique ? La jeunesse africaine, assez mûre, ne semble pas être prête pour vivre encore un autre quinquennat sous la Françafrique.

Tchadanthropus-tribune avec TchadConvergence

981 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article