Le peuple tchadien doit prendre sa responsabilité, car aucun pays qui se dit démocratique ne peut poser les fondements d’une nation dans l’impunité. Les tchadiens ont attendu en vain un exemple venant de sa hiérarchie, mais rien, aucun exemple de taille n’a été pris. Les tchadiens dans leur ensemble ont été choqués et meurtris par les crimes odieux qui se sont déroulés à Massaguet. 11 prisonniers aux mains de l’Etat ont été assassinés par des individus connus de la société. Depuis lors un semblant d’arrestation a eu lieu pour amuser la galerie mais le cerveau du complot est resté libre de ses mouvements, narguant les tchadiens. Au Tchad, avec le régime MPS, l’impunité est érigée en règle de gouvernance.

Aujourd’hui l’auteur principal de ce crime crapuleux qui vivait depuis ce forfait dans l’enceinte du palais des Itno est libre de ses mouvements. Et pour cause les parents des victimes ont été dédommagés a hauteur de plus de 100 millions de francs CFA, dont une partie de cet argent provient du trésor public. Chose anormale et inconcevable. Les quatre personnes présumées arrêtés et montrés à la télévision n’ont jamais été jugées. Le cerveau Brahim Allawahit se pavane dans la ville de N’Djamena, libre de ses mouvements. Qui ose le toucher ? Qui osera l’invectiver ? Il est établi aujourd’hui qu’il ya une catégorie de personne qui ont le droit de tuer comme ils veulent sans être inquiété. Malheureusement pour le Tchad cette impunité est cautionnée et entretenue par celui qui se dit père de la nation. Comment notre peuple pourra avoir la foi envers son exécutif ? Comment peut-on concevoir une telle forfaiture dans une démocratie et un Etat de droit ? Le peuple tchadien doit se réveiller et vite… A suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

2172 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article