Le programme forward FIFA est un fonds destiné à financer les AM (Associations Membres) pour la bonne gouvernance et la bonne pratique dans le développement du football à l’échelle mondiale.

 

Les chiffres clés dans le monde

  • 40 millions USD par AM et par cycle quatriennal et par confédération
  • 5 millions USD par cycle quatriennal par AM (associations membres)
  • 750 000 USD par an par AM pour les frais des projets football (championnats et football féminin)
  • 500 000 par AM pour administration et bonne gouvernance.

 

Au Tchad, des stratégies et plans ont été déjà mis en place pour ce programme forward FIFA 2017-2018 à travers des contrats partenaires entre la FIFA et notamment la fédération. C’est ainsi qu’un partenariat a été conclu entre la FTFA du Tchad et la FIFA le 31 octobre 2017 qui a débouché sur un accord financier de 500 000 USD et 750 000 USD. Ce projet a pour but de réaliser les activités par rapport à l’administration et la bonne gouvernance de la FTFA et pour les frais des projets football (championnats et football féminin). La FTFA du Tchad s’est engagée à travers ce programme forward de terminer le championnat juin 2018, de fournir les résultats par un calendrier à terme et un rapport final assorti d’une statistique des performances.

 

À ce jour, nous constatons que rien n’est fait ni du coté de la bonne gouvernance ni du coté du développement du football à travers un championnat national. Pire, sur le rapport de la FTFA adressé à la FIFA, le championnat (aller-retour) est déclaré terminé or, à ce jour il est simplement arrêté depuis février 2018 et malgré toute cette défaillance la FIFA continue d’encourager la FTFA.

 

Si la FIFA appuie la FTFA, ce n’est pas pour rien. Il y a bien d’autres raisons qu’on ignore. Mais nous avions compris qu’il y a eu un deal entre le président de la FTFA Mr Mocktar Mahamoud et Mr Infantino. Le nouveau président de la Fifa était en tournée en Afrique, au Tchad en février 2017. Une tournée au cours de laquelle il a annoncé de nombreuses bonnes nouvelles pour le football africain. Mais une tournée qui avait visiblement un agenda caché : celui de débarrasser les instances de la FIFA de tous ceux qui y ont servi avec Sepp Blatter et ISSA HAYATOU et d’apporter son soutien au malgache Mr Ahmad Ahmad. Au cours de cette tournée, Mr Gianni Infantino n’a pas hésité à effectuer une visite au Tchad, au moment même où se tenait une réunion entre de nombreux présidents de fédérations africaines qui affichent leur soutien au challenger d’Issa Hayatou. Il avait promis d’aider le Tchad à sortir de cette ornière, vu l’état de déliquescence dans lequel se trouve le football tchadien mais à condition que la FTFA l’aidait également. Un deal conclu.

 

Ce deal aurait servi d’intérêts électoraux entre la FIFA et la FTFA pour l’élection à la CAF. Surtout quant on sait que le Tchad n’est pas une grande nation de football comparativement aux autres pays tels que le Cameroun qui prépare même la CAN ou encore le Sénégal, le Ghana. Pourquoi ces pays n’ont-ils pas reçu la visite du président de la FIFA ?

De ce qui précède, on constate une grave violation des droits des acteurs de football tchadien et d’éthique dans le football, il n’est pas donc difficile de comprendre que les fonds ont pris une autre destination et le collectif de s’interroger sur l’utilisation de ces fonds alloués par la FIFA. Par conséquent le collectif dénonce le laxisme de la FIFA et lui rappelle que la FTFA est une association de droit tchadien et pour une question de protection des intérêts des acteurs du football, le collectif sera obligé de se constituer partie civile en justice pour dénoncer ces manquements.

 

Abakar Hunwanou

Président du collectif sauvons notre football.

627 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article