?? Élection Miss Tchad : les organisateurs et sponsors se moquent-ils du public ? [Opinion]L'Élection Miss Tchad, censée être un événement d'envergure national, et à cet effet une compétition digne de son nom, est tout sauf à la hauteur des attentes de bon nombre d'observateurs.Malgré les nombreux sponsors et surtout la présence des grandes entreprises internationales, telle que Airtel, l'image que présentent les organisateurs est devenue la risée du net. Cela n'est un secret pour personne.Le monde entier se joint aux Tchadiens déçus pour se moquer de cette élection annuelle, tristement tombée au plus bas niveau des concours à titre national de la beauté et mode.Les « pauvres » candidates mises à part, tous les contours de la compétition sont nuls. La chorégraphie, le maquillage, le style vestimentaire, l'interrogatoire oral des membres du jury, il n'en manque surtout pas un aspect de l'Élection Miss Tchad qui fait traîner l'image de la compétition au bas même de l'échelle de l'amateurisme et de la médiocrité. C'est une triste réalité, et il n'y a aucun plaisir à déduire de cette révélation.Sachant bien que chaque fin d'année devrait avoir lieu cette compétition, pourquoi alors les organisateurs et sponsors attendent la dernière minute pour recruter dans la précipitation des jeunes filles, bien que présentables, n'ont pour la plupart aucune notion de l'aventure dans lequel elles s'embarquent. Sachant bien que le monde entier a son regard axé sur l'événement, pourquoi les organisateurs ne se rassurent pas que les images, vidéos et interviews des candidates soient de la meilleure qualité possible. Qu'est-ce qui empêche le recrutement de jeunes tchadiens talentueux ou start-ups capables de raffiner la présentation des candidates au lieu de ramener des filles si innocentes pour les ridiculiser avec des maquillages horribles et cheveux trop artificiels.Il est regrettable de constater qu'une si grande entreprise à l'occurrence, Airtel Tchad, se soucie de présenter une excellente image publique lorsqu'il s'agit de ses propres promotions, mais pour l'Élection Miss Tchad, elle ne se soucie que de l'arrière-plan qui porte son nom.Qu'est-ce que c'est cette attitude de deux poids deux mesures ? Airtel Tchad, ne peut-elle pas envoyer un(e) représentant(e) de relations publiques ou marketing auprès du Comité National Miss Tchad – Conamit. ?Et le Gouvernement tchadien, qui soutient cette compétition, où est-il pour injecter davantage de fonds afin d'élever cet événement sur un podium digne d'un concours national qui porte en effet le nom du pays. L'on ne manque pas de débloquer des centaines de millions de francs CFA pour des forums politiques et la commémoration des journées de démocratiques chaque année. Alors pourquoi ne pas planifier sérieusement l'Élection Miss Tchad ? Il faut retenir qu'au-delà de la beauté, l'Élection Miss Tchad est un rassemblement pour le brassage des cultures tchadiennes ; une occasion pour les Tchadien(ne)s de se découvrir mutuellement ; un événement qui permet au monde autour de se familiariser de ce pays le Tchad ; et puis une opportunité sans égal pour les jeunes filles audacieuses de dialoguer avec leurs compatriotes sur les défis de leurs générations, et par la suite mériter le soutien indispensable de leurs compatriotes pour la réalisation de grands projets noble bénéfiques à la société tchadienne.Il ne sert donc à rien d'organiser une compétition purement dédiée à la beauté et au divertissement, de surcroît de qualité médiocre.Si le #Tchad, les organisateurs et sponsors désirent réellement attirer l'attention du monde ; s'ils désirent réellement avoir des appréciations, et faire de l'Élection Miss Tchad un événement véritablement national et au-delà, il faut dès à présent évaluer des changements radicaux pour l'édition 2020 à venir.Fils du Tchad | #NDJAMENA24

Gepostet von N'DJAMENA 24 am Montag, 17. Dezember 2018

L’Élection Miss Tchad, censée être un événement d’envergure national, et à cet effet une compétition digne de son nom, est tout sauf à la hauteur des attentes de bon nombre d’observateurs.

Malgré les nombreux sponsors et surtout la présence des grandes entreprises internationales, telle que Airtel, l’image que présentent les organisateurs est devenue la risée du net. Cela n’est un secret pour personne.
Le monde entier se joint aux Tchadiens déçus pour se moquer de cette élection annuelle, tristement tombée au plus bas niveau des concours à titre national de la beauté et mode.

Les « pauvres » candidates mises à part, tous les contours de la compétition sont nuls. La chorégraphie, le maquillage, le style vestimentaire, l’interrogatoire oral des membres du jury, il n’en manque surtout pas un aspect de l’Élection Miss Tchad qui fait traîner l’image de la compétition au bas même de l’échelle de l’amateurisme et de la médiocrité. C’est une triste réalité, et il n’y a aucun plaisir à déduire de cette révélation.

Sachant bien que chaque fin d’année devrait avoir lieu cette compétition, pourquoi alors les organisateurs et sponsors attendent la dernière minute pour recruter dans la précipitation des jeunes filles, bien que présentables, n’ont pour la plupart aucune notion de l’aventure dans lequel elles s’embarquent.

Sachant bien que le monde entier a son regard axé sur l’événement, pourquoi les organisateurs ne se rassurent pas que les images, vidéos et interviews des candidates soient de la meilleure qualité possible. Qu’est-ce qui empêche le recrutement de jeunes tchadiens talentueux ou start-ups capables de raffiner la présentation des candidates au lieu de ramener des filles si innocentes pour les ridiculiser avec des maquillages horribles et cheveux trop artificiels.

Il est regrettable de constater qu’une si grande entreprise à l’occurrence, Airtel Tchad, se soucie de présenter une excellente image publique lorsqu’il s’agit de ses propres promotions, mais pour l’Élection Miss Tchad, elle ne se soucie que de l’arrière-plan qui porte son nom.
Qu’est-ce que c’est cette attitude de deux poids deux mesures ? Airtel Tchad, ne peut-elle pas envoyer un(e) représentant(e) de relations publiques ou marketing auprès du Comité National Miss Tchad – Conamit. ?

Et le Gouvernement tchadien, qui soutient cette compétition, où est-il pour injecter davantage de fonds afin d’élever cet événement sur un podium digne d’un concours national qui porte en effet le nom du pays. L’on ne manque pas de débloquer des centaines de millions de francs CFA pour des forums politiques et la commémoration des journées de démocratiques chaque année. Alors pourquoi ne pas planifier sérieusement l’Élection Miss Tchad ?

Il faut retenir qu’au-delà de la beauté, l’Élection Miss Tchad est un rassemblement pour le brassage des cultures tchadiennes ; une occasion pour les Tchadien(ne)s de se découvrir mutuellement ; un événement qui permet au monde autour de se familiariser de ce pays le Tchad ; et puis une opportunité sans égal pour les jeunes filles audacieuses de dialoguer avec leurs compatriotes sur les défis de leurs générations, et par la suite mériter le soutien indispensable de leurs compatriotes pour la réalisation de grands projets noble bénéfiques à la société tchadienne.

Il ne sert donc à rien d’organiser une compétition purement dédiée à la beauté et au divertissement, de surcroît de qualité médiocre.

Si le #Tchad, les organisateurs et sponsors désirent réellement attirer l’attention du monde ; s’ils désirent réellement avoir des appréciations, et faire de l’Élection Miss Tchad un événement véritablement national et au-delà, il faut dès à présent évaluer des changements radicaux pour l’édition 2020 à venir.

Fils du Tchad | #NDJAMENA24

2959 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article