Les tchadiens se sont dressés aujourd’hui comme un seul homme. Forts et unis comme dans tous les moments difficiles. D’abord très émus au départ par ces attentats perpétrés par les fous de Boko Haram, Ils se sont tout de suite ressaisi et pris d’assaut les réseaux sociaux en affichant le drapeau tchadien en signe de résistance. Beaucoup ont fait circuler des messages de compassion à l’endroit des victimes. D’autres en fin ont fait tourner des slogans de rappel à la ferveur patriotique. L’union était dans la douleur mais c’était une union des coeurs qui rappelle que les tchadiens sont sensibles, compatissants et sont capables de sursaut national.

 

C’était très beau!

 

Ce lundi 15 juin 2015 en effet, journée sanglante à Ndjamena, marque le 157e jour de la traversée tonitruante du fleuve Chari par les blindés de l’armée tchadienne en mission commandée pour neutraliser les terroristes de la secte Boko Haram. Malgré ces attentats ignobles perpétrés aujourd’hui, nous pouvons dire avec fierté que notre armée a infligé de lourdes pertes à cet ennemi invisible et n’eut été quelques disfonctionnements dû à nos alliés, cette guerre serait terminée depuis longtemps et Boko Haram avec les attentats sanglants d’aujourd’hui ont touché les centres névralgiques des services de protection et de renseignements du Tchad, faisant 27 morts et 101 blessés, selon le bilan provisoire rendu public par les autorités tchadiennes. Soit.

 

Le Tchad s’était engagé dans le combat contre Boko Haram en n’espérant jamais s’en sortir indemne. On savait dès le départ qu’il y aura un prix à payer. Aujourd’hui est une preuve que cette guerre contre la secte Boko Haram n’est pas finie et qu’elle sera même difficile dans le futur. Mais nous la gagnerons. Et Boko Haram la perdra. On sait compter sur la détermination des tchadiens lorsque qu’on les met au défi: Enterrons nos martyrs, soignons nos blessés et repartons à la traque de ces lâches terroristes.

 

Mais avant de repartir venger nos martyrs et nos blessés innocents, il faut réinstaurer et maintenir le plus longtemps que possible les précautions de début de l’entrée en guerre de notre armée contre Boko Haram. Les mesures de sécurité et d’alerte doivent plus que jamais redoubler car depuis que nos forces ont détruit les bases de Boko Haram au Nigeria, la vigilance avait baissé. On pensait le front sécurisé et le niveau sécurité à l’intérieur du pays était presque retombé à la normale.


À nos forces de défense et de sécurité, nous faisons confiance. Boko Haram sera vaincue.

 

In ANT (Chadian army) We trust. Boko Haram will be defeated.

Qu’Allah veille sur les tchadiens. Ameen.

 

477 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article