Invisible depuis sa”libération” par ses ravisseurs Zintan mi-2017, SaïfEl Islam Kadhafi a activé plusieurs missi dominici dans lescapitales européennes, où il veut trouver des appuis à ses ambitionsprésidentielles. Abdulrahman Karfakh faisait logiquement partie de ladélégation reçue fin octobre au ministère français des Affaires étrangères.Établi à Londres, d’où il dirige les compagnies Keiman et Atadjan Consultants,il était, jusqu’à 2011, l’ombre de Saïf el-Islam, présidant sa holdingpersonnelle Nessco et siégeant au sein de sa Fondation Kadhafi. Il était aussil’agent local de firmes étrangères, dont SNC-Lavalin. Véritable “coffre-fortde Saïf” il a pourtant été épargné par les sanctions internationalesqui ont visé après 2011 les VIP du régime. À Paris, Abdulrahman Karfakh étaitaccompagné de Mohamed Alghoddi et Mohamed Gilushie, qui résident enAllemagne. Si le premier est peu connu, le second a été dircab’ de BaghdadiMahmoudi, dernier premier ministre de Mouammar Kadhafi, après avoir travaillé àBab Al-Azizia, le palais du “colonel”. Il dirige aujourd’hui lessociétés maltaises Connect international Diamond consultant et Medtrade international.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent

1470 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article