Khalifa Haftar souhaite se rabibocher avec les Toubous. Selon nos informations, l’homme fort de l’Est libyen Khalifa Haftarvient de mettre sur pied un commandement militaire autonome Touboupour faciliter sa progression dans le Fezzan. Celui-ci est composé de quatre notables de la tribu, dont Mohamed Sidi Kali (qui menaçait récemment de faire défection,  pour la région de Sebha-Waw An Namous et le colonel Ali Sidi Galmaï, à Koufra. Les deux autres représentent Oubari et Mourzouk. Le commandant des opérations dans le sud de “l’armée nationale”, Mohamed Ben Nayel, siège au sein de ce commandement mais ne le dirige pas. Khalifa Haftar tend ainsi un rameau d’olivier aux Toubous, majoritairement hostiles à son offensive dans le Fezzan. Cette opposition était devenue d’autant plus menaçante que l’Italie tente “d’unir” Toubous, touareg, et Ould Slimane de la région sous la bannière du gouvernement de Fayez Sarraj, à Tripoli.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence.

1699 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article