29/01/16: TCHAD/RDP: Le Rassemblement démocratique pour le progrès – RDP – que dirigeait l’ex-président du Tchad Lol Mahamat Choua est dans les entrailles du MPS d’Idriss Deby Itno. À cause d’une mauvaise gouvernance de ce parti et d’un manque d’alternance en son sein, Lol Mahamat Choua a laissé mourir un parti qui pesait lourd sur la balance face au MPS. À cause de plusieurs pactes signés avec le MPS pour quelques représentations au sein du gouvernement ce parti mal éclairé a fini par perdre son âme, ses cadres hier mieux lotis par un idéal de différence se trouvent pleinement débauchés par le système MPS, sauf quelques fidèles qui tiennent ingratement la poutre déjà sciée à l’exemple du ministre Allahou Taher, cadre de référence et commis charismatique de l’état. Ce travailleur carré est mis sur la touche malgré sa loyauté par le cercle (ses fils) de Mr lol durant l’absence pour état de maladie du président du parti. La gestion du président Lol Mahamat Choua est inconséquente sur le parti et ses militants, car l’absence des écrans des échéances électorales apparaît comme un deal qui arrange les affaires d’Idriss Deby qui le neutralise sciemment. Idriss Deby finance personnellement (sentiment hypocrite et politicien) les ardoises médicales de Mr lol, celui-ci dans l’incapacité notoire de ses facultés, laisse ses enfants gérer les pécules (50 à 100 millions de FCFA) mensuels loin des regards de vrais partisans, et à l’insu du bureau politique du RDP lequel ne se réunit d’ailleurs plus en congrès à cause des indications claires. Depuis deux ans, Lol Mahamat Choua n’est plus en mesure de diriger ce grand parti, et ne daigne désigner une permanence ou un dauphin pour le parti. Sachons dire, que l’alternance politique ne concerne pas seulement Idriss Deby, mais aussi et surtout les partis politiques aussi. Arrivé à Paris en décembre 2015, Lol Mahamat Choua résiderait dans un appartement tenu secret par ses fils, sauf pour un cercle familial restreint. Il a été hospitalisé plusieurs fois à l’hôpital américain de Neuilly sur instruction et financement d’Idriss Deby, où ses fils filtreraient scrupuleusement les visites, sauf pour les proches de Deby, quelques officiels Tchadiens de passage à Paris, ou la famille très proche. À ce rythme nous serions tentés de dire que le RDP est un fantôme à l’image de son président. Il renaitra difficilement de ses cendres.

  

275 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article