05/04/16: TCHAD/Droits de l’homme: De sources bien informées, une marche pacifique des jeunes a été réprimée par les forces d’Idriss Deby sous la direction du généralissime Taher Erda. Fatigués de l’absence d’une vraie insertion publique, des diplômés des écoles et universités du Tchad au chômage ont été violemment dispersés hier jeudi dans la matinée par la police, la gendarmerie et la garde nomade. Tôt dans la matinée, des diplômés laissés sur les carreaux se sont retrouvés devant le siège du ministère de l’Éducation pour demander au gouvernement d’annuler la loi de finances 2016.  La police arrive quelques minutes plus tard, et tire des gaz lacrymogènes pour les disperser. Les manifestants se dispersent après l’intervention des bidasses, mais se concentre devant les facultés d’Ardep Djoumal, et entonnent la Tchadienne, marchent sur l’Avenue Mobutu. La marche soutenue draine les élèves du Lycée Éboué, il s’en est suivi des casses des véhicules administratifs. Les bidasses rechargent de plus belle, conséquences plusieurs élèves sont arrêtés et d’autres gravement blessés sont conduits aux urgences. Les conséquences des mauvaises intégrations laissent plusieurs de nos compatriotes qualifiés sur les ponts. Le régime excelle sur le placement des siens à des postes juteux pour mieux voler notre patrie. Il est tant que la jeunesse stoppe cette perfidie.

 

157 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article