Le Comité de revendication pour le financement des lauréats du projet 50.000 emplois décents et l’Unité de Gestion des Projets (UGT) ont aminé un point de presse conjoint le 7 juin 2024. Les deux parties ont retracé tour à tour les actions menées dans le cadre du projet avant de donner des précisions sur le retard de financement de la 2ᵉ  vague.

Après avoir retracé les démarches faites par le Comité de revendication auprès des autorités, le président dudit Comité, Mahamat Malloum Ali, a souligné que tous les lauréats de la première vague ont reçu leur financement à l’exception de la Province du Tibesti.  « Nous lançons un appel au premier garant de la jeunesse, son Excellence Mahamat Idriss Deby Itno, le président de la République, en tant qu’initiateur et prometteur de ce projet, de s’impliquer personnellement pour que tous les jeunes retenus reçoivent leur financement. Au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Allamaye Halina, d’instruire aux Ministres concernés le décaissement des fonds alloués à ce projet », a-t-il indiqué.

Aussi, Mahamat Malloum Ali demande aux bénéficiaires de la première vague d’honorer leur engagement pour le recouvrement afin que d’autres jeunes lauréats puissent également en bénéficier. À cet effet, le Coordonnateur de l’UGP, Ousmane Abbas, a souligné que certains jeunes bénéficiaires sont incapables de rendre la somme donnée.  Il demande au Comité d’inciter les promoteurs des projets financés à rembourser les crédits octroyés par le Gouvernement du Tchad afin de permettre de financer d’autres bénéficiaires de la 2ᵉ vague.

Ousmane Abbas a rassuré ces derniers de la bonne volonté et de l’engagement ferme des plus hautes autorités à résoudre les grandes problématiques de la jeunesse à travers l’ambitieuse initiative « 50.000 emplois décents ».

Tchadanthropus-Tribune avec Ndjampost

369 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire