La secte islamiste Boko Haram, sévissant aux frontières du Tchad,   du Nigéria, du Niger et du  Cameroun, en menant des opérations Kamikaze ou des attaques contre la population civile ou bien contre les forces conventionnelles, semblent être au bout de son actuellement. 

 

70 éléments de Boko Haram, ont  regagné la région du Lac Tchad,  vendredi passé, en renonçant définitivement à la lutte armée, en présence des autorités militaires et politiques Tchadiennes lors d’une grande cérémonie de réception des armes. Il y a parmi les ex-éléments de Boko Haram, un photographe qui réalise de photos pour la propagande de la secte islamiste et de 3 femmes.

 

Ces derniers sont tous des nationalités Tchadiennes natifs du Lac Tchad, une zone frontalière du Nigéria où sévit la secte islamiste Boko Haram. Les affrontements meurtriers entre les tendances de Boko Haram, l’une pro Chekaou et l’autre pro Barnawi auraient  joué un rôle déterminant dans la défection de ces éléments de Boko Haram.

 

Wiche Djimet, depuis Tchad pour focusguinée

 

143 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article