Les étudiants tchadiens souffrent et n’ont pas manqué de le faire savoir ce lundi à Abéché à travers un mot symbolique : « bourse ».

Au passage du cortège du chef de l’État, des étudiants ont levé les mains et scandé « bourse », à plusieurs reprises pour interpeller Idriss Déby sur leur situation difficile.

Supprimée depuis quelques années, la bourse d’études permet aux étudiants d’avoir un minimum de revenus pour survivre.

Les conditions d’études sont régulièrement décriées par les étudiants qui souhaitent plus d’attention des autorités.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda

695 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire