Les syndicats et les délégués du personnel des activités aéronautiques nationales du Tchad (AANT) ont annoncé mercredi, dans un courrier adressé au directeur général de l’Autorité de l’aviation civile (ADAC), être contraints de cesser le travail à partir du 12 mars 2021 dès minuit, jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. 

Les travailleurs réclament le paiement du salaire du mois de février à tous les agents et déplorent le non-paiement des salaires à terme échus, le manque de couverture sanitaire notamment l’assurance-maladie, la suspension des prestations sociales à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) et le non-paiement de la prime de bon rendement (PBR). 

Ils disent constater avec amertume que malgré les multiples rappels et interpellations faites à l’endroit des responsables de l’ADAC, la situation ne fait que s’empirer. 

À compter du mars 2021, aucun service ne sera rendu sur les aéroports de l’intérieur ainsi que quelques services à l’aéroport de N’Djamèna. Par conséquent, tout avion qui veut effectuer un vol vers ces aéroports le fera à ses risques et périls, précise un communiqué.

Tchadanthropus-tribune

628 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire