Jean Michel Djerané, le DG de la SIMATRAC était dans les locaux de la police judiciaire ce vendredi. Les raisons de son interpellation résident dans des accusations de prise d’argent envers des commerçants qui désirent acquérir des tracteurs et autres machines pour le développement de leurs activités agraires.
Cette affaire d’escroquerie n’est pas la première selon des sources au sein de la capitale tchadienne. Il aurait, le conditionnel est de mise, 19 millions à une personne sur le mandat d’une affaire de charrue de tracteurs. En plus l’affaire concerne une vente de 20 charrues de tracteurs pour un montant de 16 millions dont 3 millions auraient été remis à titre de pot-de-vin.
Selon les mêmes sources, le prix d’une charrue à la SIMATRAC serait de 1 600.000 FCFA, mais Djerané les vend à 800 000 FCFA à l’unité. Dans l’affaire il n’y a aucun document de vente, et les sommes suspectées ne seraient pas versées à la caisse. Il aurait traîné les clients pendant plusieurs jours avant que ces derniers n’aient compris que c’était une arnaque. Les clients émoussés ont fini par réclamer leurs argents, ce que le DG a complètement nié l’évidence et refuser de restituer les sommes.
Relâchés après l’audition, la police judiciaire et le juge lui ont permis de se présenter en comparution libre le lundi 13 juin 2022 en présence de son conseil.

Tchadanthropus-tribune

758 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire