Il ya trop de confusion de genre. Qu’il en soit bien dit, Tchadanthropus-tribune ne prend aucunement une partie pour le sultan Mbang Adji dans ses publications. Nous sommes un organe de presse en ligne et publions les articles de tout compatriote se trouvant dans une position d’injustice. Libre à toute entité de faire parvenir un démenti qui sera publié tant le texte n’est pas insultant et ne manque de respect envers l’adversaire.

Mbang Adji est le sultan des Baguirmiens, donc personne publique. S’il a commis des faits injustes qu’il soit traduit devant les tribunaux, encore faudrait-il qu’il en existe un cadre de justice crédible dans notre pays. Les informations concordantes affirment que l’affaire est devant la justice, que les protagonistes se calment à partir du moment où ils ont accepté de poser ce problème devant les “juridictions dites nationales “. Jusqu’à preuve de contraire tout présumé coupable devrait jouir de la présomption d’innocence, sultan ou pas.

Il y a des personnes qui s’érigent en censeures de vérité dans notre pays, même ceux pour lesquelles nous avions contribué à faire connaître à travers Tchadanthropus-tribune au moment où personne ne les connaissait. Personne, nous ne disons bien, personne n’est détenteur de la vérité exclusive.

Il faut gérer cette affaire sans aucune forme de publicité individuelle, faire éclore la vérité sous sa forme réelle et rendre justice à la victime. C’est le but principal. N’allons point descendre d’un seuil et parler de crédibilité. La crédibilité d’une entité ne s’efface seulement par l’ergot d’un individu imbu de sa personne et qui se croit arrivé quelque part. Quand on a une crédibilité, on ne fait pas certaines choses qui du moins en notre possession, et qu’on pourrait le justifier à tout moment. Voyez-vous, il faut faire preuve de bon égard et gérer l’objectif premier avant toute chose.

– Si la demoiselle Aché Ali est victime, ladite justice le dira sans menace sur le procureur ou autre personne dépositaire de la loi.

– Si le présumé coupable sultan Mbang Adji est responsable, qu’il aille payer de ses actes les faits qu’on lui reproche dans une prison.

– Si ceux qui apparaissent sur la vidéo que Tchadanthropus-tribune a publiée sont des personnes manipulées, que la justice leur fasse payer s’il y a manipulation. Nul n’est au-dessus de la loi.

Tchadanthropus-tribune est droit dans ses bottes et ne se taira jamais que cela soit bien enfoui dans les esprits moribonds des quémandeurs publics, et ceux qui spolient le peuple, et sa diaspora.

À bon entendeur, salut…

Tchadanthropus-tribune

804 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article