La Banque des États d’Afrique centrale (BEAC) se demande comment relever les empreintes digitales des détenteurs de compte de paiement mobile auprès des opérateurs de télécommunications de la région. L’institution de régulation n’a pas encore lancé d’appel d’offres, mais d’ores et déjà plusieurs entreprises de cyber sécurité se bousculent. L’enjeu est considérable : sécuriser les comptes de paiement mobile des clients dans toute la zone, alors que la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), institution mère de la BEAC, renforce la supervision de son secteur bancaire, notamment pour se conformer aux normes internationales.

Ont déjà diligemment manifesté leur intérêt à la BEAC pour orchestrer le relevé des empreintes digitales assorti d’une photographie pour la reconnaissance faciale : le franco-chinois MobiWire via une solution en partenariat avec le jordanien Progress Soft ; l’allemand Dermalog ; le français Idemia ; Veridium, basé entre Royaume-Uni et États-Unis. Thales envisage également de se porter candidat.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

322 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire