Le Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (Cicad) a été le point d’attraction de sommités, ce lundi à l’ouverture de la 8ème édition du Forum paix et sécurité de Dakar. A l’entrée Vip, Aïssata Tall Sall, la ministre des Affaires étrangères attend ses invités de marque venus d’un peu partout dans le monde. Des mains chaleureuses entre la ministre et ses hôtes à leur descente de voiture, ensuite les délégations regagnent la grande salle. Cela a duré plusieurs minutes. L’ambiance a été également au rendez-vous avec une animation traditionnelle léboue. Dans le hall central, c’est la queue devant les serveurs de café. Pendant ce temps, le ballet d’invités afflue du côté de l’entrée réservée aux autres délégations et anonymes. Cartons d’invitation en main, ils passent les portiques de sécurité sous la vigilance de gendarmes, concentrés sur les ordinateurs où tout y passe. Direction la salle de conférence du Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio. Les retardataires ou les personnes venues sans invitation sont coincés à l’extérieur. Quelques minutes après l’arrivée du Président Macky Sall au Cicad, démarre le sommet de Dakar.

Insécurité et crise économique
Dans son discours, le président en exercice de l’Union africaine (Ua) est revenu sur les chocs exogènes, thème de ce forum, qui menacent la paix et la stabilité dans différentes régions d’Afrique. Selon lui, ces menaces résident également dans la crise économique profonde qui secoue le monde. «Des millions de personnes n’arrivent plus à supporter le coût de la vie, et d’autres basculent dans l’extrême pauvreté, sans espoir d’un lendemain meilleur», a soutenu le Président Macky Sall. Pour des économies structurellement faibles et dépourvues de mécanismes financiers d’amortissement des chocs, ajoute le Président Sénégalais, les efforts internes restent insuffisants. «Surtout que la situation s’est détériorée avec les graves menaces qui pèsent désormais sur l’agriculture et la sécurité alimentaire, à cause de la pénurie de l’engrais et du renchérissement considérable de ses prix», insiste Macky Sall.

Par Aliou DIALLO

522 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire