Centrafricain né de parents libanais, l’agro-industriel travaille avec plusieurs milliers de cultivateurs et fournit le Programme alimentaire mondial. Il vise désormais une expansion en Afrique centrale.
Depuis 2019, Read Hariri se retrouve au cœur de la relance agricole en Centrafrique. Il est parvenu à rassembler plus de 5 000 agriculteurs à travers des coopératives agricoles en exploitant directement plus de 5 000 hectares de maïs.
Âgé de 38 ans, Read Hariri est diplômé d’une licence en ingénierie mécanique et industrielle obtenue à l’université de Bangui, mais il a préféré changer de profil et a finalement opté pour l’industrie agro-alimentaire dans des unités de transformation de produits agricoles. Ce changement lui réussit puisque c’est dans ce nouveau rôle qu’il s’illustre en Centrafrique.
Une dizaine de milliers de tonnes par an.
Centrafricain né de parents libanais, il s’est lancé dans l’agriculture en 2012 en prenant la tête de la société Palme d’or, tout en gérant en parallèle sa palmeraie d’environ 3 000 hectares, qui rassemble des terres industrielles et celles de petits producteurs, et la savonnerie du groupe Sahely.
Il en profite pour démarrer un projet de culture… Lire la suite sur Jeune Afrique.com : https://www.jeuneafrique.com/…/agrobusiness-raed…/
227 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire