Le passeport diplomatique tchadien devient un calvaire pour l’image du Tchad. Quels sont les critères d’octroi ? Une question que devraient se poser les autorités du pays. Le monde entier nous tombe dessus en salissant l’image de notre pays parce que quelques analphabètes se sont permis de distribuer ce document comme un butin de guerre. Les Soudanais venus du Darfour dans les malles du MPS s’en sont donnés à cœur joie, envoyant leurs enfants à aller étudier avec ce document, d’autres sont allés demander l’asile politique avec cela, et aujourd’hui un homme se présentant comme diplomate que le régime Déby récuse, a arnaqué des Algériens avec ce document. Alors, nous sommes en droit de nous poser cette question, quels sont les critères d’octroi pour obtenir ce document ?

 

La télévision algérienne fait cette révélation sur cet homme en affirmant que c’est diplomate, car pour une administration qui se veut le respect, on ne peut obtenir ce document que si on est diplomate, mais le Tchad le récuse et affirme qu’il est inconnu de la diplomatie tchadienne. Alors, comment a-t-il obtenu ce passeport  si ce n’est avec la complicité des hauts placés ?

 

Depuis longtemps, le Tchad subit des procès d’intention à cause des faits des gens insatiables aux gains faciles. Cette image devient de plus en plus écornée à cause des gens dont la patrie Tchad ne leur parle pas. Le patriotisme, l’amour du pays, des termes qui ont disparu du lexique tchadien depuis l’avènement du MPS. Un régime qui a fait la promotion du communautarisme son cheval de domination. Le Tchad mérite mieux.

Tchadanthropus-tribune

 

#Algérie -#Tchad – C’est une affaire d’escroquerie qui s’est explosée en Algérie, dont le présumé accusé est un diplomate tchadien qui a arnaqué 244 pèlerins algériens.Le président de la communauté tchadienne en Algérie s’est présenté à une agence de voyage, dans la wilaya de Ghardaïa, en possession d’un passeport diplomatique tchadien. Le diplomate a, ainsi, proposé à l’agence un partenariat qui consiste à trouver 244 personnes désirant de se rendre à la Mecque et compenser une partie de leurs frais par ceux des ressortissants tchadiens résidant en Algérie, car la plupart de ces derniers n’ont pas les moyens suffisants pour accomplir leur cinquième pilier de l’Islam. Les deux parties se sont, ainsi, mis d’accord.Les 244 pèlerins algériens ont, d’ailleurs, transmis au diplomate une somme, estimée à 5.8 milliards de centimes, quelques-uns d’entre eux ont transmis des sommes, par tranches, vers son compte bancaire et d’autres se sont déplacés chez lui à Baba Ali, dans la wilaya d’Alger, et lui ont donné l’argent.L’agence de voyage a, pour sa part, dépensé une somme importante pour la préparation du voyage et la réservation des places d’avion pour les 244 pèlerins pour qu’à la fin le diplomate tchadien ne décrochera pas au téléphone et coupera toute communication avec l’agence et s’enfuira au Tchad.L’agence a, ensuite, déposé des plaintes au ministère des Affaires Etrangères et à l’Ambassade du Tchad en Algérie, qui a démenti le fait que cette personne était un diplomate. Le ministère des Affaires Etrangères national s’est, ensuite, intervenu pour que le ministère des Affaires Etrangères Tchadien lance une opération pour l’arrestation de l’accusé en fuite. L’accusé a, par ailleurs, été arrêté dans un aéroport à Tchad en possession de 1.3 milliard de centimes.L’accusé était résidé en Algérie depuis 17 ans et était marié à quatre femmes algériennes dont une journaliste d’un journal national.

Gepostet von Imran Idriss am Sonntag, 12. August 2018

2290 Vues

  • Le passeport diplomatique, c’est la mafia à haut niveau. Ceux qui méritent sont laissés de côté.

    Commentaire par Baradine Ahmat le 13 août 2018 à 10 h 10 min