De sources dignes de foi, un tunnel est en construction à Amdjaress. Ce tunnel dont personne ne connaît l’objectif de sa construction, est l’œuvre d’une entreprise dont le sigle est inconnu des Tchadiens, et dont l’aspect apparent demeure sur la présence des ingénieurs venus d’ailleurs, européens de circonstance. Quand un correspondant avisé câblait la rédaction, l’information n’était pas prise au sérieux, tant l’aspect fallacieux et fantaisiste ne portait aucune crédibilité. Mais l’investigation déclenchée avait porté ses fruits. Il y a bel et bien un tunnel en construction depuis 2 ans dans les montagnes d’Amdjaress non loin de l’entrée nord-est des plans de la résidence d’Idriss Déby Itno, avec en plus des pistes d’hélicoptères. Beaucoup d’observateurs se posent la question, à quoi sert ce projet et pour quel but ? Un temps donné, les rebelles proches de la frange Timan Erdimi menaçaient la bourgade aux 3 ânes. Des tranchées ont été même creusées puis abandonnées par les tacticiens du régime. Pourtant depuis lors, aucune menace n’est annoncée, et la région est dans un calme apparent. Alors quel est le but inavoué de ce projet dont on ne laisse personne approcher en dehors des éléments d’élite de la garde présidentielle choisis au tri. D’après une source qui requiert l’anonymat, Idriss Déby prépare la guerre contre des rebelles tchadiens, et surtout face au Soudan dont les renseignements travaillent à le renverser. Stratégiquement Amdjaress n’est pas loin des frontières avec le Soudan, et se trouve à quelques vols d’oiseaux de la frontière Tchad-soudan, où toute force hostile pourrait l’atteindre facilement en une opération commando. Parmi les infrastructures allouées à cette contrée figure bel et bien le budget de la construction de ce tunnel. Le maire de la bourgade Aboud Hachim, l’adversaire dévoué de Bedey Abderaman Mahamat Itno en sait tellement. Décidément, contre toute adversité, Idriss Déby aurait acquis la décision de vendre difficilement sa peau, mais jusqu’à quand ?

Tchadanthropus-tribune

3118 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article