16/05/2016: TCHAD/MPS Régime répressif – Police politique répressive: En d’autres lieux, d’autres démocraties, les services de renseignements sont mis à la disposition de l’état et la sécurité de sa population. Ses membres et ses élites sont formés et choisis selon des compétences sans équivoque. Au Tchad, ce service est dévolu à un seul homme et son diktat, Idriss Déby. Ses membres assez souvent analphabètes et incompetents sont choisis selon un critère de dévotion et travaillent à contre courant des aspirations des populations. L’ANS, l’autre bras de répression du régime MPS d’Idriss Deby traque jour et nuit tout opposants ou leaders d’opinion contre la dictature en place. Depuis les élections au Tchad, plusieurs citoyens sont répertoriés et menacés dans leurs vies quotidiennes. Plusieurs fonctionnaires n’ayant pas votés le MPS devraient être débarquer et pousser vers la sortie. Des citoyens au sud du pays changent quotidiennement de domicile pour échapper à l’interpellation. Les déplacements des leaders de l’opposition sont épiées et leurs visiteurs stigmatisés. Selon nos informations, à Abéché L’ANS sous la supervision du sbire Djiddi Salay a déployée une permanence et des écoutes pour comprimer la liberté de l’opposition.  Et pourtant c’est avec cet état totalitaire que la France de Hollande continue de collaborer au nom d’une certaine sécurité régionale, contre l’aspiration légitime du peuple tchadien.
117 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article