Depuis l’annonce d’envoyer une force au couffin du Burkina Faso, une fronde s’est installée au sein de la grande muette au Tchad. Plusieurs officiers ne voix s’élèvent pour dire que les tchadiens ont déjà trop donné en matière de chair à canon entre le Mali, Boko Haram et le Niger. Dans le groupe Social Média où plusieurs officiers sont abonnés, il se murmure que plusieurs baroudeurs de l’armée tchadienne refusent de partir aveuglement en opération pour servir les seuls intérêts de Déby et sa famille.

Depuis lors, une campagne de recrutement s’est mise en place dans certaines régions du pays pour recruter des hommes valides afin de monter un corps expéditionnaire pour cette mission au Burkina Faso.

Selon nos informations, des recrutements de plus de 650 hommes ont été effectués dans les régions de Berdoba, Bahaï, Tiné et Amdjaress. Ces profils recrutés sont essentiellement des enfants selon les dires même de ces jeunes garçons juvéniles.

Alors comment comprendre la politique de la France qui envoie en prison des opposants politiques à Idriss Déby comme Mahamat Nouri Allatchi, qui accuse l’homme politique Abakar Tollimi, mais qui fait un silence assourdissant devant des faits qu’elle sait sur le recrutement des enfants soldats par le régime d’Idriss Déby. N’est-ce pas une politique d’un poids deux mesures faite injustement sur les opposants à Déby ?

Ce sont plusieurs faits injustes et le support aveugles de la France envers les dictatures africaines qui font cette montée des sentiments anti français aux sein des sociétés sur place. Emmanuel Macron ne doit pas s’étonner si aujourd’hui des africains lui disent qu’ils ont assez de la France, du moins de ses autorités qui vont jusqu’à oublier les facteurs essentiels de la démocratie. Jean Yves Le Drian en est un exemple parmi d’autres.

Tchadanthropus-tribune

2949 Vues

  • G5 Sahel et le bla bla bla n’ont aidé que la France puis Déby. Ont est fatigué. Pourtant le Tchad n’est pas arrivé à un niveau de 20% de sa sécurité intérieure.
    C’est une autre forme de commerce humain.
    Tous ces enfants donnés à mort font le pouvoir et la richesse de Déby et sa France.
    On attend encore !!!

    Commentaire par Nangkeré Osias le 10 décembre 2019 à 11 h 33 min