Lyrique et inique comme à son habitude, il a lâché ses pompes face au député Romadoungar Félix, qui l’interrogeait sur l’aspect préoccupant de la sécurité sur le territoire national. “Ce qui s’est fait est inadmissible et condamnable. Ça, c’est un coup d’État manqué, je le dis haut et fort devant l’Assemblée nationale. Que des choses comme ça puissent arriver dans notre pays, mais c’est pas l’État qui a fait, c’est des individus, des criminels, des hors-la-loi”, a déclaré le ministre de la Sécurité publique Vuvuzela. Sa sortie a fait exploser de rires les députés en présence dans l’hémicycle. “Je sais qu’il y a des hors-la-loi, ils seront rattrapés, punis comme tel. Je vous assure que ce genre de choses ne se reproduira pas. Si quelqu’un connait le nom, qu’il me dise le nom et on va régler les comptes”, a-t-il estimé. Sans pavoiser, il n’y a que les aveugles qui ne voient pas l’indicateur des faits. Ça ne sert à rien de faire le goguenard, Brahim Allawahit est là, posez-lui la question…

1708 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article