Wadi Koundji devrait être une entreprise parmi laquelle leurs sorts seraient la prison à perpétuité. Grâce aux marchés publics à doses de grosses corruptions ce Wadi Koundji s’est enrichi bien avant son tandem avec l’autre nervi de Abderaman Bedey qui veut s’arroger l’ANATS.

Au mois de mars dernier, l’entreprise Wadi Koundji s’est vue attribuée par ses copains kleptomanes (Haroun Kabadi et consorts) un marché pour la réfection de l’hémicycle par ce qu’Idriss Déby a une allocution très importante à faire à la nation.

L’ambition est grande selon les pacotilles des travées, il faut construire un nouvel édifice plus moderne pouvant contenir l’ensemble des services, des bureaux des députés et leurs collaborateurs.

Le montant de la juste réfection de l’hémicycle de l’Assemblée nationale pour qu’Idriss Déby vienne prononcer 6 ou 7 en fait, disons doit coûter 1 milliard 495 millions, 844 milles et 567 FCFA (1 495 844 567 FCFA).

Les travaux auraient commencé depuis le mois de mars 2019 pour un délai d’exécution de 150 jours à terme échu. Or Wadi Koundji est déjà à 6 mois et les travaux ne sont pas encore finis.

A-t-on besoin d’embellir l’hémicycle de l’Assemblée nationale pour qu’Idriss Déby s’adresse à ce peuple qu’il haï ?

Ne dit-on pas aux syndicats qu’il n’y a pas d’argent au trésor ? Alors que si c’est pour flatter leur égo on en trouve pour faire ce marché.

Que L’IGE se penche sur ce projet, et qu’elle affirme au Tchadiens si le sieur Kabadi et sa mafia ne sont passés par là ?

Tchadanthropus-tribune

 

1539 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article