Les éléments de la garde présidentielle en faction devant la présidence de la république du Tchad ont abattu ce dimanche à 3 heures du matin, à l’aide d’armes de guerre, le chef de service comptabilité de la Caisse Nationale des Pévoyance Sociale (CNPS), Rozi Barkai. 

La victime, à bord de son véhicule, a emprunté l’axe de la Présidence de la république pour rentrer chez lui à Farcha quand il a essuyé des tirs nourris des éléments de la garde présidentielle en faction devant la Présidence de la République du Tchad, selon une source policière. 

Le mystère demeure sur les circonstances exactes de l’assassinat de ce responsable de la CNPS. Le corps de la victime a été ensuite transféré à la morgue de l’Hôpital général de référence nationale (HGRN) où le 8ème substitut du procureur de la République, Mahamat Saleh Brême est arrivé pour faire le constat. 

La garde républicaine, constituée de 15.000 hommes, est chargée d’assurer la sécurité du Président de la République et de préserver la stabilité du pays. Pourtant, elle est considérée comme la plus indisciplinée de tous les corps de l’armée tchadienne. Elle multiplie les bavures tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Tchad dans des missions de maintien de la paix, et elle bénéficie d’une impunité totale. La garde républicaine est dirigée par le fils du président Idriss Déby Itno, le général Mahamat Idriss Déby.

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda info

1879 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article