Le nouveau consul du Tchad au Bénin est combattu par la majorité de ses compatriotes dans ce pays. Plusieurs facteurs de faits lui sont reprochés. Vrai ou faux, ce qui retient l’attention de la rédaction est ses attributs aux diplômes avancés auprès des autorités béninoises qui posent problème.

La rédaction n’entre pas dans les antagonismes de tranchée qui exacerbent la communauté tchadienne du Bénin.

En 2016, bien avant les jouxtes actuelles, Tchadanthropus-tribune avait publié des faux diplômes qu’aucune des parties n’avait contestés. Aujourd’hui encore, le même problème avec acuité et interrogation.

Dans les méandres des indexes, la rédaction s’est rapprochée auprès d’un organisme indépendant qui coopère avec l’État sur l’identification des faux diplômes et les attestations officielles. Cet organisme affilié à la faculté de droit et des sciences politiques de l’université d’Abomey-CALAVI de la République du Bénin chargée de l’authenticité des diplômes affirme dans sa correspondance du 11 février 2021 que le nom comme suit ISSAKHA Moussa Abakar ne figure pas dans leur registre. Il s’en suit que le nom ci-dessus cité n’a jamais été inscrit dans cette faculté. (Lire l’attestation FADESP).

Il est clairement établi qu’à ce niveau, les documents produits ne souffrent ambigüité. À chacun des lecteurs de se faire un avis quant au document envoyé pour confirmation par le doyen de l’université le professeur ROCH Gnahoui DAVID.

C’est qui est dommage, c’est qu’à chaque fois qu’un non-diplômé prend la place des compatriotes ayant étudié et obtenant leurs diplômes après plusieurs années de sacrifices, cela crée un retard colossal dans l’essor de notre pays. Il faut condamner le faux et usage de faux.

Par contre, Tchadanthropus-tribune ne peut corroborer certaines accusations concernant le sieur ISSAKHA Moussa Abakar parce que la rédaction n’a pu obtenir aucune preuve sur les accusations qui lui sont portées. Mais les diplômes qu’il revendique ne sont pas authentifiés. À lui d’apporter un démenti officiel avec preuves s’il conteste ces versions et l’attestation de l’université d’Abomey Calavi.

Tchadanthropus-tribune

2207 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire