Comme les années précédentes, un incendie d’origine non déterminé avait ravagé des palmiers dattiers dans les palmeraies distinctes des villages Amoul, Djidi et Mardagaï qui ne sont pas juxtaposés. Selon nos informations, le simple fait que cet incendie démarre en même temps dans des endroits séparés fait penser qu’il y a une volonté de nuire. D’après une correspondance locale, ces palmeraies autour de la ville de Faya-Largeau sont grandement séparées par des espaces et de grandes dunes de sable. Aucune victime humaine ou animale n’est à déplorer.

Depuis 2016, les palmeraies de Mardagaï ont été incendiées par deux fois, sans les anéantir complètement. Comment fait-on pour ne pas savoir les origines de cet incendie, alors que c’est des zones administrées ? Il y a les autorités locales, les gardes nomades, un camp de militaire à Faya-Largeau. Si réellement on veut retrouver les criminels qui incendient ces palmeraies, ce sera fait depuis longtemps. Qu’on aille incendier une partie de Amdjarass et vous verrez si ces gens ne sont pas pris dans les heures qui suivent. Le mensonge selon lequel les criminels restent toujours inconnus vise à tromper l’opinion nationale et internationale. L’auteur de ces séries d’incendies est incontestablement le régime d’Idriss Deby qui veut priver les populations de ces villages de leurs seules ressources de survie… La roue tourne.

Tchadanthropus-tribune

906 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article