Abbas TOLLI a raison de vouloir mettre ce Blaise Eugène Nsom à la retraite. Les autres personnes qu’évoque le ministre camerounais partent également à la retraite cette année, et c’est tout ce qui a de plus normal.

 

Mais cette affaire montée en discorde est outillée par une officine bien identifiée qui a ses sources à N’Djamena. C’est cette officine qui distille et finance un canard à Yaoundé pour s’attaquer injustement contre ABBAS TOLLI.

 

Quand les choses vont mal, nous les dénonçons, tout comme quand les choses ne sont pas en accord avec la réalité, nous le disons aussi.

 

Mr Blaise Eugène Nsom devrait partir depuis longtemps à la retraite, somme toute, son maintien pendant un certain moment s’avère illogique vis-à-vis même de ses collègues qui n’ont pas les mêmes privilèges.

 

La décision de notre compatriote va dans le sens de la mise en œuvre des recommandations des organes de décision de la Banque, tout comme les nominations et les promotions en interne de certains cadres que dénonce le canard camerounais instruit par sa source à N’Djamena. Ces cadres promus ne sont pas des extra-terrestres, ils sont cadres à la BEAC depuis des années.

 

Si le sieur Blaise Eugène Nsom est si brillant, que le gouvernement camerounais le nomme dans un de ses organigrammes, mais qu’on ne vienne pas entacher une décision pérenne.

 

Pour rafraîchir juste certaines mémoires en dérision totale, il faut noter qu’en 2021, la présidence de deux organes était assurée par le ministre du Cameroun qui avait sollicité la prorogation du Directeur national, et cela n’a pas fait l’effet d’une polémique.

 

Il faudrait que la bataille de la compétence se fasse sur le terrain de la raison, et surtout la vérité. Mais ne jamais dénigrer à tort des compatriotes, surtout quand il n’y a rien à dénoncer. Le journal (Canard) camerounais n’est pas objectif, tout comme son indicateur.

 

Tchadanthropus-tribune

1116 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire