Opinion Libre.

Par une correspondance envoyée à la rédaction, la famille Adoum Ousman dénonce auprès des autorités compétentes du Tchad et du Canada, sur un cas avéré de mariage forcé sur leur fille Fatimé.

Selon la même correspondance, ladite famille accuse de viol Mr Youssouf Hassan sur Fatimé alors qu’elle n’avait que 15 ans.

Mr Youssouf Hassan, qui serait un intouchable de la diaspora tchadienne au Canada avait prétendu épouser la jeune femme lorsqu’il fut pris en flagrant délit, malgré le refus catégorique de ladite Fatimé. Cette histoire de viol fut étouffer tellement qu’elle n’arrangeait pas les deux familles. Mais au dernier moment Fatimé refuse catégoriquement de se taire, et refuse tout contact avec Mr Youssouf Hassan.

Malgré l’opposition de Fatimé, la pression s’avère insoutenable. Fatimé demande désespérément aux autorités compétentes du Tchad et d’ailleurs, aux associations civiles de la diaspora tchadienne de France et du Canada de dénoncer et condamné cet abus patriarcal sur les filles tchadiennes afin d’être épargné d’un mariage forcé sur toute la ligne.

La rédaction se pose la question, pourquoi avant d’alerter les autorités compétentes au Tchad, Fatimé n’est pas allé voir la police canadienne ?

Si cette histoire est avérée, les autorités du Tchad et du Canada doivent tirer au clair cette affaire pour que des jeunes femmes ne doivent plus subir ces genres de problèmes.

Tchadanthropus-tribune

839 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire