En début de l’après-midi du mardi 19 mars 2019, le site d’information en ligne, le « Tchadantropus-Tribune », avec 12 jours d’avance, nous a servi son poisson d’avril dont la violente surprise nous a tous irrités. Vous avez été très nombreux à accueillir ledit poisson avec inquiétude et stupéfaction en raison de la nature et du caractère toxiques de ce « déchet nucléaire » envoyé pour irradier le CCMSR. Cela fait mal. Très mal.
La Présidence du Conseil de Commandement Militaire pour le Salut de la République apporte un démenti catégorique au contenu de cette information qui est totalement fausse. L’arme de destruction massive envoyée par les ennemis de notre espoir n’a pas atteint le CCMSR.
Par conséquent, la Présidence du CCMSR appelle au calme, à la vigilance, la sérénité et à l’unité pour le combat de la survie du Tchad : le combat pour la dignité, la justice, le bien-être et le confort de nos filles et garçons ; le combat pour le respect des droits humains et des libertés fondamentales dans notre pays. C’est le seul combat qui vaille. Tout le reste n’est que garniture, commérage et diversion, mus par le diable.
Nous menons tous le même combat face au même ennemi pour la défense des mêmes valeurs dans notre pays. Ce combat n’est facile. Et si la passion a parfois tendu nos liens, ne la laissons pas les briser. Restons frères et sœurs, restons unis dans toutes les circonstances, au-delà de « Tchadantropus-Tribune », de nos convictions différentes, parfois divergentes.
Oui, je le concède : le chemin de la libération et de la reconstruction de notre tissu social déchiqueté, ce chemin-là, sera long et parsemé d’embuches. La montée vers des horizons meilleurs pour nos enfants sera rude et ardue. Il y’aura des hésitations, des faux pas, des reculs, des chutes, mais nous y arriverons. Je vous le promets, ensemble nous y parviendrons.
Vive le CCMSR                                                                    
Vive la République 

Kingabé Ogouzeïmi de Tapol Vice-Président.

933 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article