Certainement ceux qui vont lire ce papier au petit matin vont devoir dire qu’est-ce qu’ils mentent à la rédaction de Tchadanthropus-tribune ? Mais les faits se sont passés comme nous le narrons ici. En plein sommet, vers 16 heures 17 mn quand les débats ont été vifs, Idriss Déby s’est absenté en se retirant rapidement aux toilettes, suivi de ses gardes de corps qui l’ont attendu dans les couloirs. À sa sortie, il suait à grosses gouttes, et le DG de protocoles d’état Allamaye criait à vive voix “ Où est le docteur Mahamat Hassan, où est-il ? Le nombre de ceux qui étaient autour de lui attendant le docteur n’auguraient rien de bon.

Finalement ledit docteur a rejoint son président muni d’une petite bouteille d’eau et un kleenex. 5 minutes plus tard le voilà le président Idriss Déby Itno bien portant et prêt à porter sa voix au milieu de ses pairs. Il faut noter que l’atmosphère de la conférence comme le révèlent certains confrères, était tendu jusqu’au point où l’autre dictateur de la Guinée équatoriale aurait demandé que la France fasse un point sur le fond de souveraineté des pays africains affiliés au FCFA. Une manière de bomber le torse pour impressionner et faire chanter. Mais le problème est ailleurs, on demande, ou on exige aux dictateurs de l’Afrique centrale un point d’orgue de clarification sur la bonne gouvernance et l’épanouissement des peuples. Voilà un sujet qui permettra à nos amis “panafricanistes “ d’élever le ton du gosier. Ne toisons pas l’avenir, sachons construire notre avenir avec des bonnes fondations, pas en s’embarquant dans un train lancer à pleine vitesse.

Ce sommet extraordinaire vient de pondre un communiqué. En attendant les vraies conclusions, d’ici là toutes les vannes sont ouvertes pour écouter l’annonce.

 

Tchadanthropus-tribune 

Le communiqué final du sommet extraordinnaire de la CEMAC

  

2760 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article