Suite à leurs procès, des Tchadiens arrêtés dans la zone aurifère centrafricaine ont été libérés par la justice centrafricaine pour faits non constitués.

Ces 23 Tchadiens libérés après leur procès ont été injustement accusés et arrêtés dans la zone de BOZOUM par les autorités centrafricaines de collision avec des rebelles centrafricains contre le régime de Touadéra.

Il faut noter qu’aussitôt après leur arrestation, l’ambassade du Tchad en république centrafricaine a suivi de près ce dossier jusqu’à leur libération ce mardi 29 juin 2021.

Il faut aussi se dire, de l’avis de certains observateurs, que les dernières escarmouches qui ont permis aux deux délégations tchado-centrafricaines de se rencontrer à N’Djamena, ont permis d’évoquer le sujet, et même dire que les autorités centrafricaines font bonnes œuvres pour abaisser la colère côté tchadien.

Toutefois, nous ne pouvons que nous féliciter de la libération des compatriotes se trouvant dans des situations d’injustice.

Tchadanthropus-tribune

440 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire