Le jeu du Chat et la souris. Qui dit vrai ?

Après investigation, cette fois-ci c’est le Tchad qui a raison expliquant très clairement la présence de plusieurs opposants centrafricains.

Avant la divulgation de cette information par Tchadanthropus-tribune, les rumeurs jasaient de manière variée accusant la partie tchadienne de chercher à déstabiliser la République centrafricaine, qu’il y a même des bataillons de mercenaires supplétifs qui se dirigent vers la frontière Tchad/Centrafrique.

Indication et source.

La présence des opposants centrafricains sur le sol tchadien serait faite en accord avec le pays (Angola) qui officiait sur ce problème. Avant même le décès d’Idriss Déby, l’Angola avait formellement demandé au Tchad de réunir tous les opposants centrafricains au Tchad. Le ministre des Affaires étrangères angolaises et le DG de l’ANS ont séjourné au sud du pays pour discuter avec ces groupes, d’ailleurs depuis l’époque la présence de Bozizé était signalée dans la partie méridionale du pays.

L’Angola et le Tchad auraient informé de manière directe leurs homologues centrafricaines, mais ceux-ci réfutent sur RFI ce jour 08/11/2021 que le gouvernement centrafricain n’est pas informé.

Toutefois, aujourd’hui, les choses se clarifient. La présence des opposants sur le sol tchadien n’obéit à aucune déstabilisation de la RCA. Il s’agirait de les réunir au Tchad pour qu’ils participent au processus de dialogue en Centrafrique. Touadera aimerait a priori discuter qu’avec les opposants politiques, mais l’opposition centrafricaine dite démocratique exige la présence des politico-militaires pour amorcer les bases d’un vrai dialogue. 

Tchadanthropus-tribune

959 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire