Dossier investigation.

Comme d’habitude, l’habit ne fait pas le moine. On ne se trompe souvent de personne quand il s’agit de gestion de la chose de l’État.

Selon nos informations et investigations, durant les dernières périodes de gestion à l’ambassade du Tchad à Paris, plusieurs malversations seraient constatées.

160000 euros + 60000 euros, un total de 220000 euros ont atterri dans des poches occultes.

Où a disparu l’argent remboursé par les assurances (60000) euros… pour la dégradation de l’ambassade du Tchad à Paris ?

Où a disparu les 160000 euros qu’Idriss Deby a donnés (janvier 2020) pour les renforcements des portiques et installations des Caméras de surveillance de l’ambassade du Tchad à Paris ? Faut-il demander des comptes à l’ancien ambassadeur ou au payeur ?

Pourquoi Mr Bengar Hissein, payeur à l’ambassade du Tchad à Paris rappelé depuis 2019, n’est pas rentré au pays et continue de travailler, alors qu’il a touché ses frais de transports et indemnités qui sont payés par le ministère des Finances ?

D’après nos informations, depuis 2019 aucune recettes de l’ambassade du Tchad à Paris ne fut versée au trésor public.

Qui habite et utilise encore la maison de la Cotontchad (22 rue Erlanger), alors que des diplomates tchadiens de passage ou en mission errent à Paris pour trouver un logement ?

D’après nos sources, le nouvel ambassadeur Kedellah Younous ne sait à quel saint se vouer. Il retrouve une ambassade acculée de dettes et aux fonctionnements bancals.

Pire, pratiquement tous les véhicules de l’ambassade du Tchad à Paris sont sur cales. Certains véhicules en circulation ne sont pas assurés diton par faute de moyens financiers.

La même source affirme que quand feu Idriss Deby était à Paris lors de sa dernière visite, l’ambassadeur de l’époque l’a fait transporter dans une Mercedes immatriculée (108 CD 128) de l’ambassade sans assurance, avec un chauffeur sans papier.

Certes aucune police ne pourra arrêter un convoi officiel à cause de sa couverture diplomatique, on pourra jouer là-dessus, mais s’il arrivait un accident comment pourra-t-on justifier une telle irresponsabilité ?

2 Mercedes Viano sont garées à l’ambassade parce qu’ils ne sont pas assurés, plus les véhicules qui circulent.

Selon nos informations, presque tous les cadres de l’ambassade du Tchad à Paris se rendent aux rendez-vous, réunions et séminaires en transport en commun, ou utilisent leurs véhicules personnels, là où aucune prise en charge, carburant n’est effectuée.

Les diplomates qui représentent le Tchad doivent avoir une bonne visibilité, l’image du pays l’exige. L’argent détourné comme ce fut le cas à l’ambassade du Tchad à Paris pourrait servir à combler ces genres de lacunes, mais malheureusement des poches cupides sont passées par là.

L’IGE doit se rapprocher des autorités compétentes pour contrôler et éclairer l’opinion.

Correspondant particulier

Tchadanthropus-tribune

1297 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire