Abakar Tollimi, le président du nouveau parti politique en exil a répondu aux questions de la presse et celles de la société civile. Lors des diverses questions posées, l’opposant démocratique en exil a étayé plusieurs problématiques sur la gouvernance du pouvoir d’Idriss Déby au Tchad. Son parti, le CNRD reste ouvert à toutes discussions entre opposants afin de dégager une synergie pouvant permettre un changement au Tchad. “ Je ne condamne pas l’opposition armée, je comprends mes frères qui n’ont eu que le choix de prendre les armes face à l’absence de dialogue d’Idriss Déby, mais pour moi j’ai choisi aujourd’hui la voie de la lutte politique démocratique “. Regarder, analyser…

Tchadanthropus-tribune.

1163 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article