L’Union des Forces de la Résistances (UFR) dénonce avec force  les atrocités et le massacre perpétré par  la police du régime sur nos paisibles citoyens en particulier les élèves et les étudiants.

Nous rappelons que  le régime de M. Deby après avoir :

            dilapidé les immenses ressources  du pays

            caporalisé les institutions de la République  et mis le pays en coupe réglée

            Banalisé l’administration du pays et divisé la société Tchadienne 

            vendu aux enchères notre armée nationale en la mettant au plus offrant et plus particulièrement aux Puissances occidentales .Nous pensons que le soutien politique et diplomatique de ces puissances apporté à M. Deby contribue au malheur de notre peuple et le pérennise au pouvoir.

            Aujourd’hui  c´est le tour des étudiants et élèves .Ces derniers avaient refusé d´ accepter les prix astronomiques des casques fixés de manière obstinée et ostentatoire par l´entourage immédiat de M. Deby qui les vendaient  grâce à un «Marché octroyé» .La police du régime utilise depuis une semaine des méthodes qui lui sont intrinsèquement propres pour réduire au silence  les manifestations et les revendications légitimes de la jeunesse.Mais néanmoins, ces jeunes ont été sauvagement  torturés, humiliés (rasage des têtes et dénudation complète) et déportés vers les nombreux bagnes disséminés aux 4 coins du pays.

            Le fait que le  régime s´attaque à la couche la plus sensible et la plus démunie sur laquelle repose l´avenir du pays démontre à suffisance son irresponsabilité et sa carence de gérer les crises. C ´est un problème d´ordre social causé par les sbires du pouvoir et qui doit être résolu par le dialogue.

            Nous demandons à la communauté internationale d´intervenir afin de les libérer sans condition et d ´arrêter cette répression aveugle commises sur l´une de partie la plus vitale de notre société .La communauté internationale doit aussi exiger l´ouverture immédiate des écoles, lycées et universités.

            L’UFR condamne fermement ce comportement inhumain et abject et demande aux organisations internationales et humanitaires de se pencher sur cette situation dangereuse, rappeler le régime ces engagements en matière de Droit de l´homme et encourager l ´ émergence de la démocratie.

            Fait à Francfort  le 13 .03.05

            Youssouf Hamid

Représentant de l´ UFR en Europe

 

 

233 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article