Vingt-deux personnes ont été tuées samedi dans des affrontements entre agriculteurs et éleveurs à 200 km à l’est de la capitale N’Djamena, capitale du Tchad, pays en proie à des conflits meurtriers entre ces communautés, ont annoncé dimanche les autorités locales.

« Le conflit est parti d’un problème foncier entre les deux communautés, les uns veulent s’installer et les autres les en empêchent. Le conflit oppose les Boulala, des cultivateurs sédentaires, aux Arabes, des éleveurs nomades » dans le village de Zohana, a déclaré à l’AFP Amina Kodjiana, gouverneure de la province de Hadjer-Lamis, dans le centre du Tchad.

Tchadanthropus-tribune avec Le Figaro avec AFP

339 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire