Franchement, il s’agit de la faute des partenaires de la coopération ou c’est simplement notre faute. Idriss Déby doit savoir qu’une poche trouée ne peut rien garder. Tout ce que le Tchad reçoit en termes de coopération est détourné à ciel ouvert. Le régime MPS inflige l’enfer au peuple tchadien. Bientôt 27 ans de règne, Déby n’a pas cherché à comprendre que le désarroi de la population émane de son régime et ses représentants, qui ne le serve pas, moins encore sa politique. Lui même et ses partisans ont ajouté malheur et assassinats, vols et détournements, avec évidemment le silence complice de ces partenaires internationaux qu’il indexe aujourd’hui. Piller, détourner sans y être inquiété, sinon il faut aller chercher des menus fretins pour les éclabousser. La sonnette d’alarme qu’Idriss Déby tire envers les partenaires techniques et financiers est valable en premier d’abord pour lui, et son régime. Les Tchadiens sont fatigués des faux semblants, des discours enchanteurs se projetant aux horizons 30, 40, ou 50. La crise actuelle est la conséquence abjecte de la mauvaise gouvernance et de l’investissement au hasard de notre économie. Aller au Mali en investissant l’argent du Tchad sans en amont consulter l’Assemblée et avoir l’aval du peuple est le fait du seul Idriss Déby. Combien d’argent direct du trésor public fut investi, certainement des milliards de nos francs. Qu’est ce que le Tchad a eu financièrement en retour ? Certainement rien, sinon la gloire d’une armée à la dévotion d’Idriss Déby. Au Mali, des Tchadiens sont morts contre le Djihadisme, une chose louable, mais au sacrifice vital de notre pays et de son peuple. Idem pour la lutte contre Boko Haram. L’histoire a toujours démontré qu’un homme ne peut engager le devenir d’un peuple sans le consulter. Des milliards de nos francs sont partis en fumée, alors que toutes les promesses faites ne sont pas exaucées. Donc avant d’indexer les partenaires, commençons d’abord par faire notre autocritique. Il est bien beau de parler, mais les actes mesurent à elles seules l’étendue des volontés… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

1306 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article