La cour martiale est-elle nécessaire seulement quand les tueries et autres assassinats concernent les autres tchadiens ? Ou bien quand Idriss Déby pense remettre de l’ordre comme il le dit, l’exemple devrait commencer que par les autres ?

Les tchadiens dans leur ensemble savent sans férir que la majorité des criminels sont issus du clan proche d’Idriss Déby en personne. Les problèmes de vendetta et autres Dias démesurés sont les faits d’une gent proche de lui et qui a fini par terroriser l’ensemble social de la population. Dès lors, parler de manière volatile de ce problème de cour martiale n’est pas sérieux.

Qu’Idriss Déby fasse déjà amende honorable en traduisant le groupe du fameux Allawahit et consorts qui ont massacré des prisonniers sous la responsabilité d’une autorité d’état. Les comparses ayant fait ces crimes vaquent à leurs occupations librement, et quoiqu’on énumère la prison de Koro-Toro, cela est un alibi pour les soustraire à la justice et les laisser filer vers leurs bourgades identitaires. Personne ne purge sa peine, c’est connu.

Allons à la cour martiale, car cela permettra de stopper les assassins crapules, mais seulement que la main de Déby ne tremble pas quand il s’agit d’un de ses parents ou natifs d’Amdjaress. Qu’on fasse appliquer la loi sous toute sa rigueur, et la loi doit être là pour tous.

Tout être à qui on ôte la vie est pour le seigneur, la même équivalence d’âme et de vie. On ne saurait attribuer une certaine valeur d’une âme à une autre aux yeux du seigneur.

Tchadanthropus-tribune

1254 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article