Saleh Kebzabo « Arrivée en fin de mission au Burkina, la délégation du CODNI que je dirige a été reçue hier par Zéphyrin Diapré, ministre chargé de la réconciliation nationale.

Nous avions saisi l’occasion pour échanger sur l’opportunité qui s’offre à nos peuples respectifs d’aller vers une paix et une stabilité durable, fondées sur une entente sincère et honnête entre les fils d’une même nation.

Il n’y aura guère de prospérité pour le peuple tchadien aussi longtemps que certains citoyens se sentiront exclus et opprimés par le pouvoir.

En mon âme et conscience, j’ai choisi de saisir cette chance pour dessiner un futur pacifié dans lequel les fils et filles du Tchad vivront réconciliés ».

Tchadanthropus-tribune

350 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire