Une source très sérieuse indique que le Qatar et l’Égypte auraient été approchés afin d’organiser un dialogue entre les politico-militaires et le régime de transition qui règne actuellement au Tchad.

D’après cette source, les Égyptiens auraient donné leur accord après une mission tchadienne au Caire. Dans les discussions amorcées avec les autorités égyptiennes, le problème d’une rencontre entre le CMT et les différents politico-militaires tchadiens a été mis sur la table. Faisant partie de la délégation le DG de l’ANS aurait demandé des garanties aux Égyptiens pour qu’ils organisent et accompagnent cette rencontre à condition qu’elle se termine par un succès. Le dialogue fait au sud Soudan entre les rébellions soudanaises du Darfour et le gouvernement soudanais post Al Béchir fut pris en exemple.

De leur côté, les Égyptiens ont dépêché une délégation à N’Djamena au mois de juin dernier pour répondre favorablement à la demande du CMT, reste à savoir avec l’épilogue de l’arrestation de l’universitaire TOM Erdimi, si les politico-militaires auront confiance pour se rendre en Égypte.

Parallèlement à l’option égyptienne, une autre visite fut dépêchée au Qatar dans le même sens, la mission conduite par le ministre des Affaires étrangères Chérif Mahamat Zène, toujours avec la présence du DG de l’ANS Ahmed Kogri, avait dans sa démarche les mêmes demandes faites envers les Égyptiens.

Il est question de demander aux Qataris d’organiser et d’accompagner des pourparlers débouchant sur une réconciliation nationale avec les politico-militaires tchadiens, puis d’accompagner l’insertion de leurs combattants, tout comme garantir l’insertion des cadres de l’opposition politico-militaires.

À cette demande, les Qataris attendent la visite prochaine du président de la transition Mahamat Idriss Déby à Doha pour aborder et conclure cette hypothèse.

Entretemps il faut prendre en compte l’initiative togolaise qui a amorcé déjà quelques recommandations des politico-militaires ayant participé à cette rencontre. Ces recommandations ont été présentées par le ministre togolais des Affaires étrangères au président de la transition, en attendant Lomé 2.

Tout porte à croire que les initiatives de paix vont s’emballer, reste à savoir si le sérieux va habiter ceux qui les prônent.

Tchadanthropus-tribune

1080 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire