À travers une note, le ministère des Affaires étrangères et des Tchadiens de l’étranger apporte une mise au point sur la situation des Tchadiens vivant à l’étranger. 

En six points, le ministère des Affaires étrangères et des Tchadiens de l’étranger a donné des éclaircissements sur la situation des Tchadiens de l’étranger.

Le ministère indique qu’en 2024, des actions d’évaluation et de suivi des situations sécuritaires et sociales des compatriotes de l’extérieur ont été initiées.

Concernant l’assassinat d’un homme d’affaires tchadien au Gabon, le 09 mai 2024 à Onga dans la Province du Haut Ogoué, le ministère souligne que l’ambassadeur du Tchad à Libreville a pris en charge l’affaire dès le premier jour en se rendant à Franceville, lieu du crime. Grâce à son intervention et avec le soutien des autorités gabonaises compétentes, l’enquête a conduit à l’arrestation des suspects, dont l’ancienne maire de la Commune d’Onga, principale présumée auteure du meurtre.

À Porto-Novo au Bénin, huit(08) Tchadiens, “injustemen”t accusés de terrorisme et incarcérés dans la prison civile de la ville, ont été libérés grâce à l’intervention du gouvernement tchadien via le ministère des Affaires étrangères, qui a facilité leur retour au pays, explique le communiqué.

Et au Cameroun, une délégation conjointe du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Sécurité publique s’est rendue du 17 au 28 mars 2024 à Yaoundé, Douala, Dschang, N’Gaoundéré, Garoua et Maroua pour s’enquérir de la situation des Tchadiens et demander des enquêtes sur les récurrents crimes ou décès suspects dans ce pays. À l’issue des échanges, les autorités camerounaises ont rassuré la délégation tchadienne que des mesures sécuritaires seront prises, notamment l’instauration d’un numéro vert pour les Tchadiens.(TI)

Tchadanthropus-tribune

427 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire