Toutes les personnes travaillant à la direction des marchés seraient suspendues parce qu’elles ne présentent aucune compétence requise devant valider leur poste dans cette direction. L’IGE, et l’organe de contrôle qui se penchent sur le diplôme et autres acquis, se trouve confrontée à un dilemme. La mairie emploie des hommes et des femmes sans qualification requise dans des domaines techniques. La chose est nationale, car ailleurs dans les autres organes de l’État, plusieurs cadres et employés doivent leur attribution grâce à ces faits qui surnagent dans le népotisme ambiant et le clientélisme des travées. À la direction des marchés de la mairie de la ville de N’Djamena, une personne refuse d’admettre qu’il n’est pas à sa place. Abderahim Mahamat Abderahim, responsable de ce département serait nommé grâce au népotisme. Détenteur d’un BTS, l’IGE lui aurait intimé de présenter les autres documents conditionnant sa nomination. Il refuse de les rapporter malgré les 3 injonctions lui demandant de les rapporter. À la mairie, la direction générale joue des coudes pour qu’il ne soit pas suspendu. Entretemps, Mr Abderahim Mahamat Abderahim rase les murs, seul dans sa direction, et seul face à la délivrance de la vérité… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

1467 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article