Idriss Déby a annoncé mardi, dans son message adressé à la Nation, que “la lutte contre la corruption, le détournement des deniers publics et la prévarication va s’intensifier, et personne ne sera épargné”. Selon lui, “il n’y a pas une catégorie de citoyens privilégiés qui échappent à la loi et une autre plus vulnérable, exposée aux sanctions.”

Parole, parole, parole disait la charmante Dalida dans une de ses chansons.

Qui croira Idriss Déby tellement que les mêmes promesses ont été utilisées jusqu’à la rouille.

Par où commencera Déby ? Par les siens ou encore c’est comme toujours les autres Tchadiens habitués aux menus fretins qui paieront la note ?

Aux yeux des Tchadiens, les voleurs de la république ont un nom, et Déby le sait, en majeure partie ses proches, frères et neveux, oncle et cousin. Il faudra commencer par ceux-là pour donner un exemple pointu et clair. Les biens volés doivent être reversés au trésor public. Il ne s’agit pas de simplement faire arrêter ces voleurs et leur laisser les biens volés pour lesquels ils sont aux arrêts.

Parole aux vents pour endormir

“ À cet égard, la lutte contre la corruption, le détournement des deniers publics et la prévarication va s’intensifier, et personne ne sera épargné. Il n’y a pas une catégorie de citoyens privilégiés qui échappent à la loi et une autre plus vulnérable, exposée aux sanctions.

Tous les crimes économiques seront punis sans ménagement. La rigueur de la loi s’appliquera dans toute sa plénitude et de façon indistincte à l’égard de tous ceux qui défient l’État en s’enrichissant sur le dos du contribuable tchadien “.

Ces propos de Déby quel Tchadien ne l’avait pas entendu ! Faire appliquer la rigueur de la loi contre ceux qui pillent les biens de l’État c’est le souhait des Tchadiens.

Malheureusement Idriss Déby ne pourra jamais traduire dans les faits cette volonté toujours exprimée pour la consommation de l’opinion. S’il daigne appliquer cela, il n’aura personne à ses côtés. Les prisons d’Amsinéné, de Moussoro, de Koro-Toro, ne suffiraient pas à les contenir.

Ces voleurs qui évoluent en lobbys connaissent souvent comment réagit Déby, ils le manipulent et le trompent, bien que parfois cela se fait avec sa bénédiction. Son aide de camp principal qui est impliqué dans les marchandages des marchés publics avec des pourcentages comme à l’hôpital mère et enfant, au trésor public et qui lui rapporte des fausses informations pour nuire aux autres.

Des ministres, des directeurs généraux, des comptables des ministères et des sociétés d’État qui trafiquent avec l’argent des contribuables, mais qui ne sont jamais inquiétés.

Allons regarder juste l’état des biens engendrés par certains fonctionnaires et faisons un lien avec leurs salaires. L’argent volé saute aux yeux. Qu’on demande à ceux-ci de justifier même si certains biens sont inscrits sous des prête-noms.

Depuis plusieurs années, les siens qui volent le pays à ciel ouvert ne sont jamais inquiétés et les exemples ne manquent.

Commençons par son propre parti politique, par exemple les députés MPS versent chaque mois 10 millions de francs CFA au parti, mais jamais personne ne sait comment est géré cet argent ou encore la provenance de cet argent. Qu’il fouille de ce côté pour s’en apercevoir.

Par ailleurs tous les siens nommés dans les régies financières ne sont jamais inquiétés, alors que ceux qui ne sont pas du sérail sont directement contrôlés, et mis aux arrêts, avec propulsion d’information pour dire voilà nous arrêtons les fonctionnaires véreux. Qu’en est-il de son neveu Bedey qui raflent des marchés des milliards de l’état, mais n’a jamais été contrôlé par l’IGE, ni encore si quelqu’un sait s’il paye ses impôts correctement. Par contre les autres commerçants sont soumis au contrôle systématique et drastique. Est c’est normal. Avec cela, ce neveu lorgne encore sur le marché des passeports et des cartes d’identité. Fort d’un lobby, il retarde la mise en disponibilité des documents d’État.

Si encore, s’il n’est déjà trop tard de gagner les cœurs des Tchadiens, Idriss Déby ne doit pas faire de différence dans le contrôle de la gestion des biens de l’État. Il doit rassurer ses compatriotes en commençant par nettoyer autour de lui ses proches qui ont spolié le pays. Bedey, Daoussa Déby et le SNER, Salay Déby, bref tous ceux qui ont eu à gérer une affaire en relation avec l’État.

Une fois de plus son discours dans la lutte contre le Détournement sonnera comme le coup d’une épée dans l’eau et personne ne le croira.

Si nous disons faux, à lui de prouver aux Tchadiens le contraire.

Tchadanthropus-tribune

1159 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article