La proposition du présidium pour le dialogue national inclusif et souverain fait par le comité d’organisation fait réagir vivement les participants. Dans une déclaration faite sur le perron du palais du 15 janvier, le président du parti Union pour la refondation du Tchad, Siddick Abdelkerim Haggar, dit donner raison à ceux des organisations qui ont décidé de boycotter ces assises.

C’est de la machination, les mêmes forums de 2018 et 2020 qui vont se répéter“ a déclaré Siddick Abdelkerim Haggar très remonté. En cause, la proposition du présidium pour le dialogue national inclusif et souverain par le comité d’organisation qui n’a pas fait l’unanimité. Pour le président de l’URT, le comité a insisté pour faire ce travail et voilà le résultat. “Ils assumeront les conséquences de cet échec“ dit-il.


« Nous rejetons en bloc le Présidium qui a été mis en place. Ça fait une semaine qu’on a dit que le CODNI ne devrait pas mettre en place le dialogue. C’est la même machination, le même forum que 2018 et 2020 qui va se répéter ici. Nous vous prenons tous à témoin et ils assumeront toutes les conséquences de cet échec », indique Siddikh Abdelkerim Haggar.

« La jeunesse, les nouveaux partis politiques n’accepteront jamais ce qui a été fait par le passé. Le Tchad de demain, ce n’est pas le Tchad qui va se construire dans ce dialogue », ajoute le leader politique.

Le bureau de séance du CODNI a dévoilé ce 28 août une première proposition de composition du Présidium sur la base de plus de 500 propositions collectées.

L’ancien premier ministre Guelengdouksia Ouaidou a lu la proposition de liste nominative, après la lecture des propositions par le rapporteur général du bureau de séance.

La colère a gagné la salle juste après l’annonce, poussant le président du CODNI, Acheikh Ibni Oumar, à interrompre la séance. Les travaux reprendront mardi prochain.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos & Alwihda

1210 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire